Bonne fête Québec!

Dernière modification le 23 June 2021 à 09h18
Photo Samuel Lamarche.

C’est notre deuxième St-Jean Baptiste se produisant dans un contexte de pandémie, mais cette fois, l’espoir des jours meilleurs nous anime et les bilans des derniers jours permettent de voir une fête nationale haute en couleur dès l’an prochain.

Ah la Saint-Jean, notre fête nationale, le jour où la musique québécoise atteint son apogée et où le fleurdelysé démontre toute sa beauté et son élégance. J’ai toujours eu un faible pour cette fête, que je passais généralement avec ma famille autour d’un petit feu de foyer après un bon repas. Pandémie oblige, je fêterai différemment cette année, à l’image de la grande majorité des Québécois.

Nous avons quand même de quoi être fier cette année. Malgré des circonstances difficiles, le Québec semble se diriger vers l’une des meilleures sorties de pandémie. Croisons les doigts, mais l’espoir fait vivre comme on dit! L’opération de vaccination se déroule rondement et la population du Québec répond positivement. Le Québec passera d’ailleurs en zone verte très bientôt, signe que les choses vont vers le mieux.

Le milieu culturel, après une hécatombe, semble vouloir se relever et prendre une place de choix dans notre quotidien. Le gouvernement du Québec a d’ailleurs fait un geste concret pour aider nos artistes et notre culture à être mieux connus en faisant en sorte que la musique dans les bâtiments gouvernementaux soit québécoise.

Nos restaurateurs, qui ont été particulièrement touchés ont été submergés par la demande dès qu’ils ont pu ouvrir leurs portes. La solidarité envers nos restaurateurs que nous avons démontrée m’a rassurée dans ma vision du Québec, une nation qui prend soin des siens, une population solidaire et qui veut voir ses concitoyens avoir du succès chez nous et ailleurs dans le monde. Je parlais plus haut du milieu culturel, mais le milieu de la restauration, nos petits commerces de quartier font partie de notre culture. Ils méritent d’être considérés comme une partie intégrante de notre tissu social. Quand un restaurant bien connu comme le Shack resto-bar à Sainte-Foy ferme ses portes, c’est une histoire, un lieu de rencontre, des amitiés et des premiers rendez-vous qui disparaissent avec lui. Continuons à supporter nos restaurateurs bien au-delà de la pandémie, ayons le réflexe de maintenir ces acteurs de nos municipalités, plutôt que d’encourager les grandes bannières internationales.

Enfin, la Saint-Jean, c’est aussi l’occasion de célébrer notre nation, c’est l’occasion pour tous les citoyens de se rassembler sous le drapeau qui nous unit. C’est une occasion en or de faire échec au modèle multiculturaliste canadien qui tente de nous diviser en petites cases, en sous-catégorie. Devant ce modèle qui n’est pas le nôtre, nous pouvons riposter en nous unissant comme une seule entité : les Québécois. Peu importe nos allégeances politiques, notre statut social, notre provenance et plus encore, une chose nous unit : nous sommes des Québécois, nous formons une nation et nous sommes fiers des accomplissements du Québec et de nos citoyens.

Ainsi, j’aimerais souhaiter aux Québécois et Québécoise une bonne fête nationale, j’aimerais souhaiter à tous les nouveaux arrivants, présents et futurs la bienvenue. Vous avez choisi une terre d’accueil formidable, un îlot francophone dans un océan anglophone, une nation qui demande une certaine résilience par son climat, mais qui récompense ses habitants avec une sécurité et un territoire vaste et magnifique. Bonne fête Québec!

Partager l'article

Photo Samuel Lamarche.
Par Samuel Lamarche

Fondateur

Abonnement à l'infolettre

Pour ne rien manquer de la part de notre équipe de la rédaction. Inscrivez-vous à notre infolettre.

Bonne fête Québec!

Dernière modification le 23 June 2021 à 09h18
Photo Samuel Lamarche.

C’est notre deuxième St-Jean Baptiste se produisant dans un contexte de pandémie, mais cette fois, l’espoir des jours meilleurs nous anime et les bilans des derniers jours permettent de voir une fête nationale haute en couleur dès l’an prochain.

Ah la Saint-Jean, notre fête nationale, le jour où la musique québécoise atteint son apogée et où le fleurdelysé démontre toute sa beauté et son élégance. J’ai toujours eu un faible pour cette fête, que je passais généralement avec ma famille autour d’un petit feu de foyer après un bon repas. Pandémie oblige, je fêterai différemment cette année, à l’image de la grande majorité des Québécois.

Nous avons quand même de quoi être fier cette année. Malgré des circonstances difficiles, le Québec semble se diriger vers l’une des meilleures sorties de pandémie. Croisons les doigts, mais l’espoir fait vivre comme on dit! L’opération de vaccination se déroule rondement et la population du Québec répond positivement. Le Québec passera d’ailleurs en zone verte très bientôt, signe que les choses vont vers le mieux.

Le milieu culturel, après une hécatombe, semble vouloir se relever et prendre une place de choix dans notre quotidien. Le gouvernement du Québec a d’ailleurs fait un geste concret pour aider nos artistes et notre culture à être mieux connus en faisant en sorte que la musique dans les bâtiments gouvernementaux soit québécoise.

Nos restaurateurs, qui ont été particulièrement touchés ont été submergés par la demande dès qu’ils ont pu ouvrir leurs portes. La solidarité envers nos restaurateurs que nous avons démontrée m’a rassurée dans ma vision du Québec, une nation qui prend soin des siens, une population solidaire et qui veut voir ses concitoyens avoir du succès chez nous et ailleurs dans le monde. Je parlais plus haut du milieu culturel, mais le milieu de la restauration, nos petits commerces de quartier font partie de notre culture. Ils méritent d’être considérés comme une partie intégrante de notre tissu social. Quand un restaurant bien connu comme le Shack resto-bar à Sainte-Foy ferme ses portes, c’est une histoire, un lieu de rencontre, des amitiés et des premiers rendez-vous qui disparaissent avec lui. Continuons à supporter nos restaurateurs bien au-delà de la pandémie, ayons le réflexe de maintenir ces acteurs de nos municipalités, plutôt que d’encourager les grandes bannières internationales.

Enfin, la Saint-Jean, c’est aussi l’occasion de célébrer notre nation, c’est l’occasion pour tous les citoyens de se rassembler sous le drapeau qui nous unit. C’est une occasion en or de faire échec au modèle multiculturaliste canadien qui tente de nous diviser en petites cases, en sous-catégorie. Devant ce modèle qui n’est pas le nôtre, nous pouvons riposter en nous unissant comme une seule entité : les Québécois. Peu importe nos allégeances politiques, notre statut social, notre provenance et plus encore, une chose nous unit : nous sommes des Québécois, nous formons une nation et nous sommes fiers des accomplissements du Québec et de nos citoyens.

Ainsi, j’aimerais souhaiter aux Québécois et Québécoise une bonne fête nationale, j’aimerais souhaiter à tous les nouveaux arrivants, présents et futurs la bienvenue. Vous avez choisi une terre d’accueil formidable, un îlot francophone dans un océan anglophone, une nation qui demande une certaine résilience par son climat, mais qui récompense ses habitants avec une sécurité et un territoire vaste et magnifique. Bonne fête Québec!

Partager l'article

Photo Samuel Lamarche.
Par Samuel Lamarche

Fondateur

Abonnement à l'infolettre

Pour ne rien manquer de la part de notre équipe de la rédaction. Inscrivez-vous à notre infolettre.